#2 Comment garder l’attention de ton audience

Ça t’es déjà arrivé d’arrêter de regarder une vidéo ou de lire un article parce que tu sentais que tu n’apprenais rien et que tu perdais ton temps ?

 

(et est-ce que ça t’es déjà arrivé AVANT de regarder ma toute première vidéo hier ?)

 

Si c’est le cas, dans un instant je vais te dire ce que j’ai tiré comme leçon de ma vidéo et ce que nous enseigne le copywriting à ce sujet.

 

Mais avant ça il faut que je t’avoue que je suis très heureux d’avoir reçu autant de retour (très constructif pour la plupart) sur ma vidéo.

 

J’ai réalisé qu’ils se rejoignaient tous sur plusieurs points et ça va me permettre de mettre en place des axes de travails pour m’améliorer.

 

Hormis le langage parfois grossier ou la technique d’enregistrement, ce qui en est ressorti c’est le manque de structure de mon sujet.

 

Il n’y avait pas de fil conducteur.

Et tu sais quoi ?…

… C’est vrai. Je l’ai fait un peu en impro et ce n’était pas la bonne chose à faire…

 

Et c’est là qu’intervient le copywriting !

 

Dans l’apprentissage du copywriting on apprend qu’une des techniques fondamentales est le « What’s in it for me » (WIIFM).

Ou le « Qu’est-ce qui m’intéresse ? ».

 

Cette méthode permet de capter l’attention d’une cible en lui proposant des sujets qui la touche personnellement.

On va s’appuyer sur ses problèmes, ses douleurs, ses désirs ou même ses objectifs pour la faire lire (ou regarder) notre message jusqu’au bout et l’amener jusqu’à l’appel à l’action.

 

Prenons un exemple maintenant :

Partons du principe que nous avons un message à écrire pour un produit sur la perte de poids grâce à un programme sportif pour les personnes de plus de 50 ans.

 

Une de leurs objections pourrait être « Je n’ai pas fait de sport depuis longtemps, je ne vais pas réussir. »

 

On pourrait écrire un article sur le sujet, sur le pourquoi même sans avoir fait de sports depuis longtemps ils peuvent perdre du poids en adaptant le programme et en avançant étape par étape.

 

Les personnes ayant cette objection liront ton article parce qu’ils trouveront des réponses à leurs questions.

 

Autre exemple :

 

Partons de mon cas, la méditation m’intéresse beaucoup.

Le problème ?

J’ai tendance à m’endormir pendant la séance et je me réveille encore plus fatigué après.

Donc aucun effet bénéfique.

 

Pourtant si on me proposait une vidéo sur « Comment ne pas m’endormir pendant la séance de méditation » ou « Comment profiter des bienfaits de la méditation même si vous vous endormez » je serai fortement susceptible de la regarder jusqu’au bout.

 

Voilà l’importance du WIIFM.

Ça vous permets de capter l’attention de ton prospect et d’augmenter son intérêt pour ta solution.

 

Tout copywriter doit le savoir et l’appliquer.

D’ailleurs dans ce mail je l’ai appliqué.

 

Et j’aimerai bien avoir ton retour à ce sujet !

Laisser un commentaire